lundi 16 décembre 2013




Haaa les joies de l'administration.

Alors les parisiens? Vous venez voir mon dernier concert de l'année? Oui? Chic chic chic alors!
Vous ne le regretterez pas, on fera tout pour.
C'est après-demain, à Ivry, les infos sont ici, et nous avons absolument besoin de vous pour que cette putain de belle salle soit pleine à craquer. 

Et à la s'maine prochaine.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est pas un "statut", c'est un "régime" (d'indemnisation assedic). Fondamentale différence pour aider à la compréhension du grand public qui nous prend pour des privilégiés, alors que nous sommes des travailleurs intermittents au "statut" plutôt précaire (à cause du renouvellement)...
A part ça, ça va.
Pas vrai ?
:-)
ZU

Anonyme a dit…

Y'aurait bien une solution : Un revenu universel de base ou le salaire à vie.
Mais ça n'a pas l'air de motiver grand monde. Peut-être le côté universel qui supprimerai les particularités sectorielles qui sont tout de même un truc qui permet de se différencier de la masse (les autres).

Ceci dit, merci pour ta version imagée de l'effet que peuvent produire les exigences administratives.

Pierre

Anne-Laure Girardot a dit…

que c'est génialissimement bien!
merci Lily!